15 avril 2018

ERNEST NIVET, MEMOIRE PACIFISTE DE 1870

28 octobre 1900, inauguration du monument aux morts de 1870 à Buzançais. Sur la place de cette petite ville de l'Indre, une colonne. Sur un côté, écrasée de douleur, une femme en pierre blanche du Poitou cache ses larmes dans sa manche. Depuis une douzaine d'années, le Souvenir français (1887) entretient alors la mémoire des soldats morts en 1870. Les monuments se multiplient dans les communes de France. Mais celui de Buzançais tranche sur tout ce qui se produit d'ordinaire. Le mobile de Croisy n'a pas retenu l'attention des... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2018

FESTIN DE SIEGE SUR FRANCE CULTURE

La fabrique de l'histoire parle de 1870 "Le documentaire du jour évoque Paris assiégée par l’armée prussienne en 1870. Les parisiens ont faim et élaborent une gastronomie de siège !" Un documentaire d’Anaïs Kien, réalisé par Thomas Dutter A écouter sur France culture
Posté par J_F Lecaillon à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2018

UN SUEDOIS A PARIS

Né en 1842 à Riseberga, en Suède, Nils Forsberg est un peintre spécialisé dans les scènes d'Histoire et les scènes de genre. En 1867, il se rend à Paris. Il y reste jusqu'en 1902. En 1870, il est donc à Paris quand la guerre franco-prussienne éclate. Bloqué dans la capitale, il devient témoin privilégié du siège. Plus encore dans la mesure où il ne reste pas simple spectateur du conflit. Il s'y engage comme infirmier. En 1871, il réalise d'ailleurs un autoportrait le présentant comme tel, la croix-rouge affiché sur le devant de son... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 mars 2018

CLEMENCE ROYER, UN APPEL A LA PAIX (1870)

Savante autodidacte et indépendante, philosophe et scientifique française, Clémence Royer s’est fait connaître au début des années 1860 comme traductrice de Darwin. « Issue d'une famille catholique et légitimiste », elle est confrontée très jeune (19 ans) à la nécessité de gagner sa vie. Elle s’y emploie d’abord comme gouvernante. Curieuse et avide de connaissances, elle s’initie aux sciences en puisant dans les ouvrages qu’elle consulte chez ses employeurs. Elle s'intéresse à l'anthropologie, à l'économie politique, à la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2018

PANORAMA DE LA BATAILLE DE SEDAN

La société d'histoire et d'archeologie de Sedan présente un livre sur le Panorama de la bataille de Sedan. A partir de huit photographies tirées de celui-ci, nous est donné à voir la reconstitution d'un temps fort de la journée. Les artistes allemands auteurs du Panorama (Anton Von Werner, Brach, Koch et Köchling) se sont placés sur le plateau d'Illy-Floing, position d'où le spectateur embrasse une vaste partie du champ de bataille ainsi qu'on peut le voir sur la carte.  Le commentaire vous permet de visualiser plan par plan la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

ADRESSES AUX FEMMES DE TOUTES LES NATIONS

Le 20 août 1870, au lendemain des défaites de l'été, des Françaises adressent une supplique aux "femmes de toutes les nations", allemandes tout particulièrement. Gallica met en ligne le texte de cet appel à la paix écrit plus de quinze jours avant l'appel de Victor Hugo au peuple allemand. Entre les deux textes, le désastre de Sedan a sonné le glas de l'Empire et la République a été proclamée. Si le contexte est différent et autoriserait à déclarer "défaitistes" les signataires de l'adresse des femmes parce que leur texte présume du... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2018

DECOUVERTE EN 3D DU FORT D'ISSY-LES-MOULINEAUX

Le document n'est pas nouveau. Sa mise en ligne date de 2013. Il est toutefois fort bien fait et mérite le coup d'oeil pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de Paris et de ses forts. Histoire du Fort d'Issy réalisée par Issy TV. Le film revient "sur les lieux qui furent au cœur de l'une des pages les plus tragiques de l'histoire d'Issy-les-Moulineaux : les combats de 1870 et 1871".   Le fort d'Issy en 1871, photographie de Jean Jules Andrieu      
Posté par J_F Lecaillon à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2018

HISTOIRE DE LA GUERRE EN 15 DESSINS (E. Peulot)

Né en 1852 à Montfermeil, Ernest Peulot a 18 ans quand éclate la guerre de 1870. Fils de Julien Antoine Peulot, lui-même dessinateur, Ernest travaille comme illustrateur pour la presse d'actualité. Le conflit franco-prussien lui donne l'occasion d'exercer son talent. De juillet 1870 à septembre 1871, il réalise de très nombreux dessins à la plume conservés au chateau de Sceaux (musée du domaine départemental). C'est un véritable journal intime, chronique de la vie quotidienne des Français de la banlieue face à l'invasion et à... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2018

DOUBLE PEINE DES MONUMENTS AUX MORTS DISPARUS

Le 29 janvier 1911, un monument créé par Jules Jouant et dédié aux Tirailleurs des Ternes, volontaires qui s'illustrèrent à la redoute de Montretout et lors de la bataille de Buzenval, fut inauguré avenue des Ternes (aujourd'hui place Tristan Bernard), face à l'Eglise Saint-Ferdinand (Paris XVIIe). Le monument représentait un soldat du bataillon des "Francs-tireurs des Ternes", surnommés « à la branche de houx », par référence à la feuille qui ornait leur chapeau tyrolien de feutre noir. Le reste de leur tenue comportait... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 février 2018

OSCAR HUGUENIN, TEMOIN SUISSE D'UNE DEBACLE

Né à La Sagne (Haut-Jura neufchâtelois) le 18 décembre 1842, dans une famille d'horloger, Oscar Huguenin montre très jeune de grandes dispositions pour le dessin. Mais assez vite (à partir de 1856 et à l'occasion d'un défi dont le Dr César Matthey rapporte les circonstances), il se destine au métier d'instituteur. En 1861, il est nommé à Bôle, collège où il prend en charge la classe supérieure jusqu'en 1871. C'est là qu'il assiste au passage des débris de l'armée Bourbaki, un drame qui le "pénètre de pitié et d'horreur". Le désastre... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]