Des articles à télécharger en mode Pdf, sous réserve du devoir de citations...

21 juin 2022

SOUVENIRS AMUSES DE CAPTIVITE (1871)

À Yoann Cipolla-Ballati   La guerre de 1870 fut un désastre militaire pour la France. En trois mois, elle essuie une série de défaites et de capitulations qui laissent entre les mains des Allemands plus de 370 000 hommes. Retenus dans des forteresses ou des camps plus ou moins improvisés, ces prisonniers ont gardé de leur détention des souvenirs pénibles que beaucoup ont confiés à leurs correspondances, carnets de guerre ou récits de souvenirs. Si ces documents témoignent globalement des mêmes formes de ressentiments, dans... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2022

LA NON-REPRESENTATION DE LA GUERRE DE 1870

La guerre de 1870 a donné lieu à une importante production d’œuvres picturales se donnant  pour vocation de la représenter. À ce jour, le recensement des œuvres françaises et associées permet d’en dénombrer au moins 892[1]. 80% d’entre elles datent d’avant 1900, la période la plus dense de création renvoyant aux années 1870-1875. Cette imposante production témoigne de l’impact de l’évènement sur la société qui créé, commande ou admire ces tableaux. Dans leur écrasante majorité, les artistes concernés ont vu la guerre de près... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2021

LES CIVILS DANS LA REPRESENTATION DE LA GUERRE DE 1870

La guerre de 1870 a donné lieu à un important effort de créations picturales. Au moins 873 œuvres, dont plus de la moitié furent présentées dans les Salons des Beaux-arts parisiens entre 1872 et 1914 peuvent être aujourd’hui recensées [1]. Relevant en priorité de la peinture militaire, elles mettent d’abord en scène des batailles et manœuvres de troupes. Les figurants sont surtout des soldats. Mais les scènes avec des civils confrontés aux aléas de la guerre ne sont pas absentes et la présence à l’image de ces derniers permet de... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2021

DESIRS DE REVANCHE (ANNEES 1870)

La débâcle de 1870 fut un choc pour les Français. Elle provoqua une réaction bien partagée de stupeur et de colères mêlées, l’expression émue d’un universel « cri du cœur spontané, un refus de la défaite » écrit François Roth. Cette émotion collective se traduisit aussitôt en une aspiration toute aussi bien partagée de « revanche », mot « magique » autant que « redoutable » tant sa « perception varie selon l’appartenance nationale et les époques » [1]. Si le terme a pris avec le temps... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2021

BATAILLES D'IMAGES SUR LES CIMAISES DE FRANCE

En 1870, dans le cadre de la guerre franco-allemande, de nombreux artistes-peintres furent incorporés dans des unités combattantes. Édouard Detaille et Alphonse De Neuville sont les plus célèbres d’entre eux ; Henri Regnault et Frédéric Bazille, les plus illustres parmi ceux qui y perdirent la vie. D’autres noms peuvent encore être cités comme ceux de René Princeteau, Charles Armand-Dumaresq, Lucien Sergent, Alexandre Protais ou ceux de témoins privilégiés en tant que gardes nationaux tels Édouard Manet, Ernest Meissonier, James... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2021

COMMEMORATIONS ET DISSOCIATION DES MEMOIRES

« Avec le mois de mai s'achève la commémoration du cent cinquantenaire de la Commune. Il est regrettable qu'un événement si marquant n'ait pas été commémoré par l'État à l'instar du bicentenaire de la mort de Napoléon ! Il faut savoir regarder toute son histoire... ». Ce twitt (1er juin) d’Eric Anceau, historien spécialiste du XIXe siècle, ne peut être qu’approuvé par ses pairs. Celui qui fait métier d’interroger les sources pour mieux connaître le passé ne choisit pas dans celui-ci ce qui mérite considération ou non. Si la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2021

LES PRUSSIENS VOLEURS DE PENDULES

La guerre de 1870 entretient ses légendes, mythes ou caricatures. Parmi celles-ci, l’image des Prussiens « voleurs de pendules ». Citant Père Martin, une source dénonçant « le grand vainqueur allemand [qui] en veut à vos meubles, à vos pendules, aux robes de vos mères, aux bijoux de vos sœurs », Marc Angenot [1] parle de « traits vaudevillesques ». De fait, la nature satirique de l’accusation ne fait plus mystère pour personne. La légende a passé. La longue pérennité du trait interroge pourtant. Pourquoi... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2021

VOYAGES AUX SALONS DES ARTISTES

 Les revanches symboliques de Mario Proth (1875-1878) L’Année terrible (1870-1871) a marqué les esprits en France et les artistes ont aussitôt traduit le traumatisme collectif en nouvelles, chants, poèmes, dessins, peintures, gravures ou sculptures. Le Salon des Artistes de 1872 en témoigne : près d’une centaine d’œuvres (92) font référence à la guerre franco-allemande, à des souvenirs alsaciens ou à la Commune. Sur un total de 2067 pièces, ce nombre (4, 45 % du total) peut paraître dérisoire ; mais ramené aux œuvres... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2020

LES REVANCHES DE 1878

[30 juin 2018 - billet mis à jour le 28 novembre 2020. Voir en fin de page] Cent quarante ans nous séparent de 1878, année qui fait peu mémoire dans la France d’aujourd’hui. Rares sont ceux qui sauraient l’associer à un événement « mémorable ». Victor Hugo, pourtant, la qualifiait de ce mot. « L’œuvre de l’année 1878 sera indestructible et complète », assurait-il encore le 17 juin de cette « glorieuse année » [...] S’est-il trompé ? [...] En quoi 1878 est-il une année qui mériterait plus d’attention... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2020

LA GRANDE GUERRE, REVANCHE DE 1870 ?

Avant de devenir « mondiale » puis « Première », la guerre initiée en 1914 fut d’abord « Grande ». Ces diverses qualifications ont leurs raisons d’être et ne prêtent pas franchement à discussion. Elles sont même partagées par tous les belligérants. Pour les Français, elle fut aussi La « guerre de Revanche ». Mais qu’en est-il du bien fondé de cette dernière appellation ? Si les conclusions du conflit inscrites dans le traité de Versailles ont réparé ou annulé celles du traité de Francfort,... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]