14 juin 2018

LES PRISONNIERS OUBLIES DE NIDA (LITHUANIE)

Les 11 et 12 mai 2015, Philippe Jeantaud, ambassadeur de France à Vilnius (Lithuanie), se rendait à Klaipėda à l’occasion d’une escale d’un bâtiment de la Marine nationale française (Le Pluvier) qui participait à l’effort de sécurisation de la région. Ce voyage fut l'occasion pour lui de déposer une gerbe au pied du monument érigé dans la région à la mémoire des prisonniers de guerre français morts en oeuvrant à la construction du Canal Guillaume 1er.  Entre 1871 et 1873, 690 prisonniers de la guerre de 1870 internés au camp de... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 21:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juin 2018

PARIS POUR UN BEEFSTEACK

Paris pour un beafsteak - chanson historique de France - 1870 Résistance opiniâtre des Parisiens pendant le siège de Paris ? Les faits sont là, indiscutables : du 17 septembre 1870 au 26 janvier 1871, ils ont tenu. Peut-être même auraient-ils pu prolonger l'aventure quelques semaines de plus si on en croit la volonté de poursuivre "la guerre à outrance" exprimée par les insurgés du 18 mars 1871, avant que ceux-ci ne deviennent des Communards ! Peu importe ici. Cet entêtement contraire à la raison tient pour beaucoup à... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2018

LES VASTES PALAIS DE LA MEMOIRE

"j'arrive aux grands espaces et aux vastes palais de la mémoire, où se trouvent les trésors des innombrables images apportées par la perception de toutes sortes d'objets. Là est emmagasiné tout ce que construit aussi notre esprit, soit en agrandissant, soit en diminuant, soit en modifiant de quelque façon les objets atteints par les sens, et toute autre image déposée là et mise en réserve, qui n'est pas encore engloutie et ensevelie dans l'oubli. Quand je suis dans ce palais, j'appelle les souvenirs pour que se présentent tous ceux... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 08:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2018

L'HOMMAGE RATE AUX HEROINES DE 1870

Pendant la guerre de 1870-1871, des femmes se sont engagées aux côtés des soldats. Quelques-unes ont combattu. Le fait est souvent oublié. Si décorations, médailles militaires et autres citations leur ont été accordées, leurs mérites n'ont pas été reconnus à l'égal des hommes. Tandis que les monuments aux morts se multipliaient pour honorer ces derniers, rien ne fut érigé en leur mémoire. J'évoquais déjà le problème l'an passé dans Les cantinières oubliées de 1870. Dans Le Petit Journal du 25 septembre 1911, Jean Lecoq... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2018

JULIETTE DROUET, LETTRES A VICTOR HUGO

En collaboration avec Lettres Sorbonne Université, le Centre d'Etudes et de Recherches Editer/interpréter (CEREDi) de l'Université de Rouen met en ligne les lettres adressées à Victor Hugo par Juliette Drouet. Parmi celles-ci, les billets qu'elle lui adressa pendant la période de la guerre franco-prussienne et du siège de Paris. Juliette Drouet ne fait pas partie des "héroïnes" de la guerre, ni comme infirmière à l'instar d'une Coralie Cahen ou des comédiennes des théâtres parisiens, ni comme femme d'influence à l'égal de Juliette... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2018

LES REVES, FABRIQUES DE MEMOIRES

Les désastres de 1870 ont humilié les Français. L’Année terrible fut un choc qui suscita d’authentiques cauchemars, au sens propre du terme. Sur les toiles des artistes peintres, ces derniers se sont parfois traduits en rêves. A des moments différents, plusieurs, parmi les plus grands maîtres de l’époque, ont créé une œuvre sur ce thème. Leur confrontation met en relief le style et les convictions de chacun ; elle permet aussi d’analyser comment le vécu peut faire mémoires à travers les arts. Dès septembre 1870, bien avant la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2018

WOERTH : DANS LA PEAU D'UN SOLDAT (EXPOSITION)

Depuis le 8 avril, jusqu'au 16 septembre 2018, le musée de la bataille du 6 août 1870 de Woerth présente une exposition temporaire intitulée "Dans la peau d'un soldat... en 1870". Tout est dans le titre !  A l'occasion de la Nuit européenne des musées 2018, le 19 mai prochain, le musée sera ouvert de 20h30 à 23 heures. L'entrée et la visite sera libre. Lectures de correspondances de soldats seront faites lors de cette manifestation. Musée de la bataille de Woerth La page Facebook du musée Pour rappel bibliographique voir... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2018

RETROUVER UN COMBATTANT DE LA GUERRE DE 1870

Après les soldats de la Révolution et de l'Empire, Jérôme Malhâche (généalogiste professionnel), publie ce petit fascicule, guide adressé aux généalogistes à la recherche des combattants de la guerre de 1870. Voilà un petit outil de travail susceptible d'intéresser les historiens de la guerre franco-prussienne. Après quelques pages d'introduction (p. 6-15) pour rappeler aux profanes les origines de la guerre, son déroulement (petite chronologie à l'appui) et quelques repères concernant les uniformes ou le service historique de la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2018

GODILLOT, SYMBOLE D'UNE DEFAITE ?

"La guerre dût-elle durer deux ans, il ne manquerait pas un bouton de guêtre à nos soldats. » assurait le maréchal Le Boeuf, ministre de la guerre, devant la Chambre le 15 juillet 1870. Elle ne dura que six mois et la légende du désastre entretient l'idée que les Godillots qui équipaient les soldats français ne furent pas à la hauteur de l'enjeu ! Van Gogh prit les vieux souliers pour sujet de plusieurs toiles, dont celle ci-dessus réalisée en 1886 et souvent intitulée Les Godillots, ainsi que le fait F. Robert membre de la Société... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2018

ELISE DE PRESSENSE AU SERVICE DE TOUS LES BLESSES

Née en Suisse en 1826, Élise de Plessis-Gouret épouse Edmond de Pressensé, le pasteur protestant de la Chapelle de la rue Taitbout, en 1847. Femme de lettre, elle s’investit beaucoup dans les œuvres sociales. Elle est à Paris quand la guerre éclate. Après avoir évacué sa plus jeune fille vers la Suisse et tandis que ses deux fils (20 et 17 ans) s’enrôlent dans l’armée de la Loire, elle entreprend de servir la patrie comme « ambulancière ». Dans les bâtiments inachevés du collège Chaptaltransformé en ambulan- ce, elle prend... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]