18 mars 2019

LE SIEGE DE PARIS VU PAR CHRISTIAN-JACQUE (1948)

D'homme à hommes (1948) En 1948, le cinéaste Christian Maudet, dit Christian-Jacque, réalise une biographie d'Henry Dunant, le fondateur de la Croix-rouge. Le film sort sous le titre D'homme à hommes, avec Jean-Louis Barrault dans le rôle de Dunant. Pendant une vingtaine de minutes (entre 1h10 et 1h30 de la video ci-dessus), Christian-Jacque évoque le rôle de son personnage dans le contexte du siège de Paris, en 1870-1871. La reconstitution est très libre, surtout en 10 mn, mais elle fait partie des rares essais... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2019

HOMMAGE AUX COMBATTANTS DE LA COTE D'OR ET A VICTOR CURTAT

La bataille de Dijon des 21-23 janvier 1871 – l’une des dernières de la guerre – fut l’occasion d’une des rares prises d’un drapeau ennemi par une unité française, laquelle fut rapidement immortalisée par des tableaux de peinture militaire. Historien, spécialiste de la guerre de 1870 pour la Savoie, Didier Dutailly rappelle l’affaire : « Nous sommes le 23 janvier 1871. La scène se passe au nord de Dijon, à 200 mètres de la route de Langres à Dijon. Là, au milieu d’une petite plaine un peu morne, s’élève un bâtiment,... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2019

LE POSTIER BOURRYON

Document trouvé dans la base Joconde à l'occasion de la refonte de leur site et de l'élargissement de leur base. Bas relief taillé dans le bois, propriété du musée Fournaise de Chatou. Ce bas-relief commémore l'acte de bravoure du postier de Chatou tué en traversant la Seine. "Durant la guerre de 1870, entre la Prusse et la France, le pont de Chatou a été détruit. Le postier Bouryon s'est porté volontaire pour traverser à la nage, la Seine afin d'aller porter un message aux armées françaises se tenant à Rueil-Malmaison, alors que... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2019

MEMOIRES DISSOCIEES DE L'ANNEE TERRIBLE

Guerre de 1870 et commune de Paris. Les mémoires dissociées d’une même histoire La guerre franco-prussienne est-elle un événement oublié de l’histoire de France ? Dans un texte publié en janvier 2019, j’ai tenté d’évaluer la réalité et les limites de cet oubli. Cet article a provoqué une question en retour concernant la mémoire de la Commune : l’oubli de 1870 n’est-il pas l’effet d’une volonté d’enterrer le souvenir de l’insurrection ? De fait, tout concourt à montrer le contraire : la mémoire de la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2019

CHRONIQUE DE L'HORREUR D'APRES GUERRE

SortIr de la guerre, une épreuve toujours difficile : les deuils à faire, les destructions à réparer, les dettes à payer... et les drames, aussi, dès cette date, qui en annoncent bien d'autres, jusqu'à nos jours... Chronique de l'horreur non ordinaire ! Source : dessin de Férat et Maurand, paru dans Le monde illustré du 2 décembre 1871. Disponible sur Gallica.
Posté par J_F Lecaillon à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2019

LA FEMME A LA FENETRE (DEGAS, 1870)

La femme à la fenêtre est un tableau que Degas réalisa pendant le siège de Paris. C'est une huile sur papier que l'on peut voir en ce moment et jusqu'au 17 juin 2019 à la Fondation Louis Vuitton (Paris, XVI). Le tableau est réalisé avec une peinture à l'essence pour donner un rendu semblable à celui d'une aquarelle. Cette technique participe peut-être du caractère un peu mélancolique de l'oeuvre, un état d'âme qui traduit celui des Parisiens du moment ? Pour la petite histoire, Walter Sickert racconte que Degas paya son modèle avec... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2019

LE PARLEMENTAIRE (de Hector à De Neuville ou l'inverse ?)

[NB : la première partie de ce message a été publiée le 19/10/2018. Volontairement, elle est laissée à la lecture dans la mesure où, bien qu'érronée, elle fut une étape dans la compréhension d'une oeuvre] En 1907, une petite biographie de Louis-Victor Hector, officier du génie qui eut mission d'assurer les travaux de défense du fort de la Miotte à Belfort, est publiée. L'ouvrage avait vocation à rendre justice à l'officier jugé injustement oublié. Il rapporte sa carrière et, plus particulièrement, son action dans le cadre de la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2019

LE SABRE DE MARIE FAVIER

Avec Marie-Antoinette Lix et Jane Dieulafoy, Marie Favier-Nicolaï (née Marie Eugénie Demigneux en 1843) est l'une des femmes ayant participé à la guerre de 1870 en tant que combattante. Rattachée à l'armée des Vosges, elle fut placée sous le commandement de Giuseppe Garibaldi et servit dans le bataillon Nicolaï. Le 15 décembre 1870, à Autun, le capitaine Banet lui offrit ce sabre au nom de tous les officiers du bataillon. C'est la marque du respect qu'ils avaient pour cette femme courageuse. Cette pièce fait aujourd'hui partie des... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2019

1870, DE L'OUBLI D'UNE GUERRE

1870-1871, de l’oubli d’une guerre Réalités et limites d’un silence mémoriel  « Comment expliquer que cette guerre soit si oubliée ? » La question est régulièrement posée aux historiens de la guerre de 1870-1871. Elle l’est de façon si récurrente qu’elle en devient presque agaçante, d’autant plus que les spécialistes n’ont pas l’expérience d’un tel oubli : ils baignent dans le sujet ! Certains de leurs interlocuteurs justifient toutefois le bien fondé de la question en soulignant que ce conflit est... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 janvier 2019

JEAN-BAPTISTE NORO, ARTISTE PEINTRE ET COMMUNARD

La visite des collections permanentes du musée de Montmartre (2 rue Cortot) permet de découvrir quelques documents (photographies, dessins, gravures...) renvoyant à l'histoire de la butte pendant le siège de Paris et la Commune. C'est l'occasion de découvrir un tableau méconnu réalisé par un peintre lui-même peu connu. Son nom n'est pas même répertorié dans la base Joconde. Ce silence tient peut-être au fait que Jean-Baptiste Noro (qui signe ses toiles J. Noro), élève de Courbet fut, comme son maitre, un partisan de la Commune.... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]