18 mars 2022

UNE ANNEE TERRIBLE

Dans la foulée du 150e anniversaire de l’année terrible, les éditions Passés Composés proposent un nouvel ouvrage : Une année terrible. Histoire biographique du siège de Paris 1870-1871 de Thibault Montbazet. Derrière ce titre (et sous titre) inhabituel, l’auteur s’appuie sur le témoignage d’un dénommé Léon Lescoeur pour exposer comment celui-ci a vécu la guerre de 1870, le siège de Paris plus particulièrement. Jusque là, rien de très nouveau en matière d’édition. Mais l’ambition de l’auteur n’est pas d’offrir à lire un énième... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2022

A LA GLOIRE D'UN GENERAL DU PASSE

En 1883, Hippolyte-Pierre Delanoy (1849-1899), peintre d'histoire, de genre et de natures mortes dans lesquelles il aime faire briller épées et vieilles armures présente au Salon des Artistes de Paris un tableau intitulé A la gloire d'un général du passé...ou de l'avenir. Le spectateur ne prêterait pas d'attention particulière à cette oeuvre si l'armure évoquant la gloire passée d'un général non identifié ne reposait sur une carte de l'Alsace-Lorraine ! Un an après la naissance de la Ligue des Patriotes de Paul Déroulède, en... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2022

LES MISERES DE LA GUERRE DE GEROME

Ce tableau de Jean Léon Gérôme (1824-1904) n'est pas une représentation de la guerre de 1870. Il s'y apparente pourtant. Il fut mis en vente au profit des paysans victimes de la guerre franco-prussienne en 1870. Fut-il réalisé ou finalisé cette année là ? Rien n'est assuré sur ce point, mais il date probablement des années antérieures, entre 1845 et 1855. Il traduit bien, toutefois, le traumatisme français face à la défaite.
Posté par J_F Lecaillon à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2022

LA NON-REPRESENTATION DE LA GUERRE DE 1870

La guerre de 1870 a donné lieu à une importante production d’œuvres picturales se donnant  pour vocation de la représenter. À ce jour, le recensement des œuvres françaises et associées permet d’en dénombrer au moins 892[1]. 80% d’entre elles datent d’avant 1900, la période la plus dense de création renvoyant aux années 1870-1875. Cette imposante production témoigne de l’impact de l’évènement sur la société qui créé, commande ou admire ces tableaux. Dans leur écrasante majorité, les artistes concernés ont vu la guerre de près... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2022

LA GLORIEUSE DEFAITE DE LUCIEN BURLET

Erwan Le Gall publie sur son blog Ar Brezel La glorieuse défaite de Lucien Burlet, un article présentant les souvenirs de campagne et de captivité de Lucien Burlet : La campagne de 1870 : notes d'un caporal du 47e de ligne [disponible sur Gallica]. Au-delà du témoignage sur Reichshoffen, l'armée de la Loire, la bataille du Mans et la captivité à Dresde, le texte publié en 1882 mérite toute l'attention que Le Gall lui consacre et les précautions qu'il invite à prendre à sa lecture. Comme les nombreux témoignages du même type,... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2022

LES CHARGES DE CAVALERIE DANS L'ICONOGRAPHIE DE 1870

La guerre de 1870 a donné lieu à une abondante production de représentations iconographiques. Les panoramas de Rezonville et celui de Champigny par Édouard Detaille et Alphonse de Neuville en sont les plus célèbres expressions. Au total, ce ne sont pas moins de 882 œuvres[1] qui ont été présentées dans les salons et/ou installées dans des casernes, des églises, des mairies et autres bâtiments publics de France. Dans cet abondant corpus figurent de nombreuses charges de cavalerie. Mais quelle place occupent-elles dans... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2021

AUX MARGES DE L'INVASION DANS L'OUEST

Les Annales de Bretagne (Presses universitaires de Rennes) publient sous la direction de Stéphane Tison, Erwan Le Gall et Yann Lagadec les communications du colloque qui s'est tenu au Mans en janvier 2021. 9 textes qui permettent de découvrir la guerre de 1870 dans les régions de l'Ouest et par d'autres biais que les campagnes militaires ou les enjeux politiques. Table des matières de l'ouvrage
Posté par J_F Lecaillon à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2021

AUTOPORTRAITS A LA GUERRE

"Y-a-t-il des artistes qui se sont représentés dans une oeuvre sur la guerre de 1870 ?" Cette question m'a été posée lors du colloque sur La mémoire de 1870 qui s'est tenu à Champigny-sur-Marne le 4 décembre 2021. Pris de court, je n'ai pas su bien répondre sur le moment. A ma connaissance, je peux dire ici que quatre artistes au moins l'ont fait. Berne-Bellecour (Eugène-Prosper) dans Les Tirailleurs de la Seine à La Malmaison, le 21 octobre 1870 (1875) : le soldat le plus à gauche du rang des tirailleurs (chacun de ces... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2021

CHEMINS DE MEMOIRE EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE

Les chemins de Mémoire publient un Hors Série consacré à la Mémoire en France et en Allemagne couvrant les années 1870 à nos jours. Un numéro pour couvrir des thèmes aussi variés et complémentaires que ceux renvoyant aux enjeux de la mémoire, leurs traductions d'un conflit à l'autre, les pratiques et des articles sur le passage de la mémoire à la réconciliation. Avec la participation de chercheurs parmi les plus avertis sur ce genre de sujet parmi lesquels - pour n'en citer qu'un, que les autres me pardonnent - Denis Peschanski qui... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2021

LES CIVILS DANS LA REPRESENTATION DE LA GUERRE DE 1870

La guerre de 1870 a donné lieu à un important effort de créations picturales. Au moins 873 œuvres, dont plus de la moitié furent présentées dans les Salons des Beaux-arts parisiens entre 1872 et 1914 peuvent être aujourd’hui recensées [1]. Relevant en priorité de la peinture militaire, elles mettent d’abord en scène des batailles et manœuvres de troupes. Les figurants sont surtout des soldats. Mais les scènes avec des civils confrontés aux aléas de la guerre ne sont pas absentes et la présence à l’image de ces derniers permet de... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]