16 avril 2016

REPRESENTATION DE STE GENEVIEVE ET GUERRE DE 70

Sainte Geneviève veillant sur Paris endormi (Pierre Puvis de Chavannes)   Au lendemain du conflit franco-prussien qui précipita la chute du Second Empire au profit de la République, Puvis de Chavannes reçoit mission de décorer les murs du Panthéon, monument désormais dédié aux grands hommes du nouveau régime. Tout naturellement pour un bâtiment situé sur la montagne Sainte-Geneviève, l’artiste s’emploie à y décliner en images la légende de la sainte locale. Il réalise d’abord (1877) une fresque sur son enfance. Ce travail... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2016

LES COULEURS ET LA MITRAILLE

4ème de couverture Septembre 1870 : l’étau prussien se referme, Paris est assiégé. De nombreux peintres s’engagent dans la Garde nationale. Parmi eux, Henri Regnault, beau jeune homme déjà célèbre pour son pinceau mais aussi pour sa voix, et son fidèle ami Georges Clairin, « Jojotte ». Tous deux risquent leur vie pour tenter de briser le siège, au grand dam de la fiancée du « petit Regnault », Geneviève Bréton, une jeune femme cultivée et exaltée, amoureuse éperdue de l’artiste. Autour de ces personnages, Paris affamé et gelé pendant... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2016

MONET UN PONT VERS LA MODERNITE

Monet : Un pont vers la modernité — introduction Historienne de l'art, Annabelle Kienle Ponka remet dans son contexte Le pont de bois de Monet, tableau réalisé en 1872, au lendemain de la guerre franco-prussienne qui provoqua la destruction du pont routier d'Argenteuil. "En résumé, écrit-elle, les deux toiles du pont routier d'Argenteuil remplissent une double fonction. Elles fournissent non seulement des images empreintes d'espoir au lendemain de la guerre franco-prussienne, mais aussi...", etc. "Dans quelle mesure les... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2016

LE SIEGE DE PARIS AU JOUR LE JOUR

Une page Wikipédia consacrée au siège de Paris au jour le jour, du 4 septembre 1870 au 18 mars 1871, avec de nombreux extraits de documents, des photographies de l'époque, des cartes, des reproductions de tableaux célèbres ou gravures... Une documentation riche et des informations sur la démographie parisienne, la mortalité pendant le siège, des petits développements spécialisés sur les fortifications, l'artillerie engagée, le génie, les troupes de défense. Des liens et une bibliographie aussi. A consulter. Il existe aussi une page... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2016

L'ALSACE EN DEUIL DE COROT (1872)

Source : Département des arts graphiques
Posté par J_F Lecaillon à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2016

OLIVIER DE PENNE ET 1870

Né en 1831, élève de Léon Coignet, Olivier de Pennes se fit d'abord peintre d'histoire, puis il se spécialisa dans les scènes de chasse.  En 1870, quand éclate la guerre, il a 39 ans. Pour autant, il ne recule pas devant l'appel du devoir et s'engage aussitôt dans un régiment de zouaves. Le conflit le marque durement. Bloqué dans Paris, il subit les rigueurs de l'hiver et tombe malade. Libéré, il se rend chez son père, à Barbizon. De nouvelles épreuves l'attendent : la maison est dévastée et, ruiné par de mauvais... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2016

L'AIGLE BLESSE DE ROSA BONHEUR

En 1870, Rosa Bonheur réalise plusieurs tableaux d’animaux sauvages parmi lesquels Daims à Fontainebleau, Sangliers sous la neige et surtout L’aigle blessé. Pour un peintre animalier, ces sujets ne sont pas en soi une surprise. Dans le contexte de l’année terrible, L’aigle blessé interpelle pourtant. L’animal n’est-il pas la figure emblématique des empires ?    Son image ne fait-elle pas écho aux armoiries impériales, celle de Napoléon III mais aussi du roi de Prusse ou de l’empereur d’Autriche ? Prendre comme... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2016

AU LENDEMAIN DE SEDAN...

...LA FIN DE LA PEINTURE MILITAIRE ? Un article de Émilie Martin-Neute, docteur en histoire de l'art. Diffusé dans les cahiers de la Méditerranée, 2011. Quand l'évolution de la société française, la conscription, les enseignements de 1870, le redéploiement des sensibilités, de nouveaux choix politiques combinés à ceux esthétiques changent la peinture militaire : la représentation des batailles s'estompent et cède le pas au quotidien de la vie militaire. Manoeuvres, parades, vie en caserne... deviennent des sujets prioritaires. ... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2016

SOULEVEMENT URBAIN A PARIS (PISSARRO)

Les impressionnistes n'ont pas peint la guerre ? Le constat est au coeur de mon étude sur Les peintres et la guerre de 1870. Le sujet ne les intéressait-il pas, ne correspondait-il pas à leur centre d'intérêt artistique ? La guerre franco-prussienne était-elle un événement qu'ils avaient fui dans l'exil à l'étranger et par lequel ils ne se sentaient pas concernés ? Les dessins, esquisses réalisés dans leurs carnets par Cézanne, Degas, Monet, donnent moyen de tordre le cou à ces hypothèses. Dans Turpitudes sociales, Camille... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2016

LA CONSTRUCTION DU SACRE COEUR (MAXIMILIEN LUCE)

A quelques semaines, maintenant, de la parution de Les peintres français et la guerre de 1870, ce tableau de Maximilien Lucé vient illustrer le propos selon lequel les peintres modernes de la fin du XIXe (les Manet, Renoir, de Nittis, etc.) ont traité indirectement le sujet "guerre de 1870", non comme les spécialistes de la peinture militaire (Detaille, de Neuville, Grolleron et consorts) qui ont figuré les batailles et divers épisodes du conflit, mais à travers la reconstruction. Celle-ci est une manière d'évoquer le souvenir de la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]