01 décembre 2016

L'ART DE LA PAIX

Au Petit Palais à Paris, une exposition : L'art de la paix. Occasion de découvrir des documents établissant des traités importants de l'histoire de France et leur mise en relation avec des oeuvres d'art (peintures, sculptures, mobilier...). Concernant la période fin XIXe - début XXe, le visiteur pourra y (re)découvrir L'apothéose de la guerre (1871) de Verechtchaguine et trois oeuvres auxquelles il est fait référence dans Mémoires picturales de 1870 et opinion publique en France avant 1914, à savoir : La rue... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2016

BAZILLE, L'ARTISTE QUI NE POUVAIT PAS MOURIR

La toilette (1870) est l’une des dernières œuvres créées par Frédéric Bazille. D’inspiration orientaliste, elle trahit une envie d’exotisme[1] que la guerre de 1870 lui donna l’occasion de combler sans lui offrir le temps de le traduire en chef-d’œuvre. Ami des impressionnistes, Bazille était promis à un si bel avenir qu’il n’imaginait pas pouvoir mourir. Comme il le confia à la veille de sa mort au capitaine d’Armagnac avec lequel il fêtait sa promotion au grade de sous-lieutenant, il avait « trop à faire dans la vie ». ... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2016

RETOUR DES DEUX DERNIERS PRISONNIERS

D'après Le journal d'Alsace, ils sont les deux derniers prisonniers libérés d'Allemagne. Les voilà égarés à Strasbourg devenue allemande. Les journaux français se font l'écho de l'information. Ici, dans le journal Le Temps du 2 novembre 1874. L'information est aussi reprise dans L'Univers du 4 novembre et Le Gaulois.   Documents disponibles sur Gallica
Posté par J_F Lecaillon à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2016

SOUVENIRS DE CAPTIVITE

Wissembourg, Woerth, Forbach… en août 1870, Sedan le 3 septembre, Metz le 27 octobre… En l’espace de trois mois l’Allemagne dut faire face à l’arrivée sur son territoire de plus 250 000 prisonniers. Un tel afflux d’hommes à loger, nourrir et retenir n’avait pas été prévu. Il fallut improviser.   Soldats français faits prisonniers à Sedan Avant le transfert vers l'Allemagne, les prisonniers sont retenus dans des enclos provisoires. A Sedan, la presqu'île d'Iges formée par un méandre de la Meuse est transformée en campement... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 07:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2016

MEMOIRES DU BATACLAN

Aujourd'hui, anniversaire d'une personne très chère Mais, il y a un an, comment ne pas me souvenir ? Ce message, en mémoire de.... Le Bataclan pendant l’Année terrible. Le Grand Café Chinois-Théâtre Ba-ta-clan fut construit en 1865 par Charles Duval au 50 du boulevard Voltaire. 2015 était l’année du cinquantenaire. Elle ne fut pas la première Année terrible du lieu. Moins tragique, celle de 1870-1871 n’en affecta pas moins son histoire. Lieu de spectacle populaire, le théâtre était aussi une salle de billards. En 1870,... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2016

LA CONTREGUERILLA AU MEXIQUE (TALADOIRE)

Si, comme le souligne la 4è de couverture de ce livre, l’Iintervention française au Mexique est méconnue du grand public, le rôle de la contre-guérilla l’est plus encore pour une raison que rappelle Eric Taladoire : hors récits de témoignages, rapports orientés et romans, elle n’a donné lieu qu’à des analyses assez confidentielles. Pour avoir travaillé sur la perception que les populations indiennes du Mexique ont eue de la campagne (thèse en 1984), j’ai croisé le chemin de cette unité. J’ai même caressé l’idée de travailler le... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2016

UNE CARICATURE SIGNEE PUVIS DE CHAVANNES

"Quand l'étranger ose envahir la France, il faut marcher à la voix du canon" Puvis de Chavannes, s.d. Puvis de Chavannes s'amusait à faire des caricatures. Curieux de ce qu'il avait pu produire dans le genre, je me suis plongé aujourd'hui dans l'album préfacé par Marcelle Adam et publié en 1905 par Pierre-Cécile Puvis de Chavannes. j'y ai trouvé le dessin ci-contre. Plus que le dessin, la légende interpelle. Comment ne pas penser à la guerre de 1870 du fait de la référence à "l'invasion" combinée au "son du canon" ? Aucune... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

MEMOIRES DE 1870 ET OPINION PUBLIQUE

 Mémoires picturales de 1870 et opinion publique en France avant 1914 Présentation allégée de l'article. Quinze pages au format PDF (avec douze reproductions de tableaux) que vous pouvez télécharger sur la page des "articles" (guerre de 1870) ou en cliquant sur le lien associé au titre ci-dessus. Extraits :  Les peintres-témoins de la guerre ont-ils contribué à l’entretien de la germanophobie ? Peut-on affirmer que la mémoire de 1870 entretenue par les œuvres d’Édouard Detaille a réussi à imposer l’idée de la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2016

LE REGARD D'AUGUSTE BACHELIN

Né à Neufchâtel en 1830, Auguste Bachelin est un des artistes suisses qui a vu l'armée du général Bourbaki venir se réfugier dans son pays après sa longue odyssée à travers le Jura. Justin Clinchant négocia la Convention des Verrières prévoyant le désarmement et l'internement de l'armée française (plus de 87 000 hommes et 2 467 officiers) que le Panorama Bourbaki réalisé par son compatriote Edouard Clastres et exposé à Lucerne immortalise de façon remarquable (voir le panoramique). Bachelin a publié deux albums montrant l'arrivée... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2016

PANORAMA BOURBAKI (CLASTRES)

A voir : le panorama de l'armée de Bourbaki à Lucerne (Edouard Clastres). Vision panoramique.  Petite présentation du musée.        
Posté par J_F Lecaillon à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]