A lire
16 mars 2017

FACE AU PASSE (HENRY ROUSSO)

"Le terme de "mémoire" n'est plus seulement un mot galvaudé, c'est un mot usé". Spécialiste de l'histoire du souvenir des grands traumatismes nationaux (2eme Guerre mondiale, mémoire de Vichy, mémoire de la guerre d'Algérie), Henry Rousso est bien placé pour interpeller ses lecteurs en inscrivant cette phrase à l'entame de la 4eme de couverture. Elle pourrait décourager ceux qui s'intéressent à l'histoire des mémoires. Elle est, au contraire, stimulante et invite à présenter ici cet essai. Tout naturellement, Rousso consacre deux... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2017

RELATIONS FRANCO-ALLEMANDES EN PERSPECTIVE

UNE MISE EN PERSPECTIVE aussi intéressante qu'elle est importante en ces temps de doutes européens. Claire Aslangul-Rallo et Stéphanie Krapoth nous proposent une série d'articles principalement axés sur le XXe siècle et le début du XXIe mais qui - comme l'indique le sous-titre - n'écartent pas du champs des analyses les mémoires de 1870. Dans l'optique spécifique à ce blog, nous retiendrons d'abord un premier texte de Stéphanie Krapoth, intitulé D’une mémoire nationale à l’ancrage du partenariat franco-allemand en Europe : les... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2016

LA CONTREGUERILLA AU MEXIQUE (TALADOIRE)

Si, comme le souligne la 4è de couverture de ce livre, l’Iintervention française au Mexique est méconnue du grand public, le rôle de la contre-guérilla l’est plus encore pour une raison que rappelle Eric Taladoire : hors récits de témoignages, rapports orientés et romans, elle n’a donné lieu qu’à des analyses assez confidentielles. Pour avoir travaillé sur la perception que les populations indiennes du Mexique ont eue de la campagne (thèse en 1984), j’ai croisé le chemin de cette unité. J’ai même caressé l’idée de travailler le... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2016

MEMENTO POUR L'ETUDE DE LA GUERRE DE 1870-1871

Monsieur Béguin publie un mémento de la guerre qui mérite l'attention des lecteurs intéressés par le sujet. On lui pardonnera sa maquette serrée et une taille de police de caractères bien petite pour ceux dont la vue n'est pas excellente, mais la masse documentaire offerte en quelques 215 pages l'excuse. Des chronologies, des documents, des cartes, l'ordre de bataille des armées françaises et allemandes... Le travail de compilation réalisé est impressionnant et offre une bonne vue d'ensemble des informations disponibles sur le... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2016

LES AVANT-GARDES ARTISTIQUES, 1848-1918

Paru aux éditions Gallimard, en format poche (collection Folio/Histoire), le livre de Béatrice Joyeux-Prunel (enseignante-chercheur à l'ENS) est un beau pavé de 964 pages (dont 715 de texte). Je vous laisse le soin d'en découvrir la matière sur la base de la 4e de couverture.         Dans une approche analytique autant qu'exhaustive, l'auteure a surtout le mérite d'atteindre l'ambition qu'elle s'est fixée : nous offrir une histoire sociologique des avant-gardes, nous faire découvrir les mouvements successifs... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2016

CORRESPONDANCE DE MANET PENDANT LE SIEGE DE PARIS

Publiée en 2014 aux éditions L'échoppe, La correspondance du siège de Paris et de la Commune 1870-1871 d'Edouard Manet propose peu de documents inédits. Réunis et commentés par Samuel Rodary, ce petit ouvrage (150 pages) donnant 66 lettres à lire a toutefois le mérite de rassembler des textes qui restaient jusque là dispersés. Il propose aussi une petite biographie (12 pages) concernant ces quelques mois souvent ignorés des biographes au prétexte qu'ils sont un moment "à part" dans l'histoire de l'artiste. Le profane y découvrira... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2016

PARIS EN RUINES (ERIC FOURNIER)

                  Découvert par hasard, je ne pouvais ignorer cet ouvrage au moment où je m'interroge sur la façon dont les impressionnistes ont porté leurs regards sur les ruines du Paris incendié de 1871. Des analyses intéressantes qui - très indirectement - viennent confirmer mes hypothèses. la réaction des impressionnistes s'inscrit dans une manière très partagée de considérer les marques de la destruction tout en faisant la disctinction entre celles qui relèvent d'un... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2016

LES COULEURS ET LA MITRAILLE

4ème de couverture Septembre 1870 : l’étau prussien se referme, Paris est assiégé. De nombreux peintres s’engagent dans la Garde nationale. Parmi eux, Henri Regnault, beau jeune homme déjà célèbre pour son pinceau mais aussi pour sa voix, et son fidèle ami Georges Clairin, « Jojotte ». Tous deux risquent leur vie pour tenter de briser le siège, au grand dam de la fiancée du « petit Regnault », Geneviève Bréton, une jeune femme cultivée et exaltée, amoureuse éperdue de l’artiste. Autour de ces personnages, Paris affamé et gelé... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2016

LE MOMENT REPUBLICAIN (Philip Nord)

L'ouvrage n'est pas nouveau. Sa publication date de 1995. Mais l'édition française (2014) nous y donne accès plus facilement. L'approche très sociologique de l'historien américain propose au public français un regard vivifiant sur la fin de notre XIXe siècle et l'émergence de la culture républicaine. Dans ce cadre large, nous retrouvons les analyses relatives à "la nouvelle peinture" (chapitre 7, p.171-215) reprises dans "Les Impressionnistes et la politique" (Taillandier 2009), ouvrage qui a inspiré mes derniers travaux sur Les... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2016

PUEBLA, 5 MAI 1862

Vient de paraître aux éditions L'Harmattan     Le jour où est née la nation mexicaine ? Emmanuel Dufour semble hésiter. N'écrit-il pas : "La journée du 5 mai 1862, en considération tant de ce qui constitue sa part de vérité que de ce qui procède de sa part mythique, peut être considérée comme le jour véritable de la naissance de la nation mexicaine" (p.12) ?  Tout dépend, en fait, de ce qu'on appelle "nation mexicaine", l'ensemble des populations du territoire (Créoles, Métis, Indiens) ou les seules élites qui... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]