15 novembre 2022

MEMOIRES D'UN PLANQUE DE 1870

1896. Vingt-cins ans après l'humiliante défaite, la revanche toujours sur le métier remisée, le Prussien et ses espions restent pour de nombreux Français l'ennemi à abattre. Fin 1894, l'un d'eux - un certain Dreyfus - vient d'être aux yeux de tous "justement" condamné. Pour nourrir le projet de reconquête des provinces perdues, les souvenirs de la guerre sont expressément entretenus. Ils trouvent même matière à se dire d'autant plus vivement que beaucoup de militaires de carrière parvenus à l'âge de la retraite en profitent pour... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2022

LE PEINTRE MILITAIRE

1902, Salon des Artistes français à Paris. Bien que décriée par les critiques d'art et en déclin, la peinture militaire s'expose sur les cimaises. Sur trente-huit tableaux faisant référence à un épisode de l'histoire, vingt relèvent du genre. Huit renvoient au 1er Empire, dix à Napoléon Bonaparte si on y ajoute ceux qui couvrent les guerres de la Révolution. En contrepoint, la guerre de 1870 n'inspire qu'une oeuvre qui s'emploie à valoriser un exploit de la campagne : Prise d'un drapeau allemand à Mars-la-Tour d'Alexandre Bloch. ... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2022

LE REVE REVU ET CORRIGE

Membre actif de la Ligue des Patriotes (1882) dont il fut le porte-drapeau iconographique, Edouard Detaille traduit son rêve de Revanche de la guerre de 1870 en un tableau devenu emblématique du mouvement revanchiste : Le Rêve (1888). Dans Les Rêves, fabriques de mémoires, cette oeuvre est confrontée au Rêve créé par Puvis de Chavannes, dont Detaille s'est peut-être inspiré, auquel il propose assurément un tout autre projet que celui de son aîné. En 1903, dans les colonnes de la revue satirique Le Rire, Henri Georges Deleau,... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2022

COLERE DES ANCIENS-COMBATTANTS DE 1891

Dans Le Charivari du 25 mai 1891, Jules Renard, alias Draner, ironise aux dépens des artistes peintres qui font au Salon mémoire de la guerre de 1870. Cette année là, le conflit franco-prussien est le sujet de 14 tableaux, 5 de plus que l’année précédente, 4 de plus en moyenne sur les trois années antérieures. Depuis 1871, la défaite en a inspiré 351 présentés aux seuls Salons des Artistes, bilan qui donne toute sa valeur au propos de Draner. Son agacement face au rappel incessant de la défaite est d’ailleurs bien partagé par les... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2022

UNE MEMOIRE POPULAIRE DE LA GUERRE

Le Journal amusant est une publication hebdomadaire lancée par Charles Philipon le 5 janvier 1856 et diffusé sans discontinuer jusqu'en 1933. Elle couvre donc la guerre de 1870 sur un ton satirique qui permet d'analyser comment des Français (des dessinateurs aux lecteurs) ont pu vivre l'Année terrible par le rire... ou pas. Il raconte aussi l'après guerre et l'occupation allemande. Au-delà des caricatures, il aide à comprendre la manière dont les vaincus ont pu faire résilience de l'humiliation subie. Dans deux numéros de septembre... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2022

POUVAIENT-ILS RIRE DE LA DEFAITE ?

Le 28 décembre 1873, André Gill publie à la une de L'Eclipse le dessin ci-dessus qui n'a rien de sarcastique, qui fait même exception dans le cadre de la revue. Cette illustration relève du témoignage et traduit toute la force du traumatisme qui a marqué les Français de l'époque. Pouvaient-ils rire de l'humiliante défaite trois ans après celle-ci ? Il n'y a pas moyen de répondre sur la foi d'un seul dessin, mais Gill, lui, n'y était manifestement pas prêt.
Posté par J_F Lecaillon à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2022

LA REVANCHE OU LE CROQUEMITAINE DES REPUBLICAINS

Le 4 mai 1874, dans Le Charivari, Draner publie une caricature mettant en scène le désir de Revanche nationale sur l'Allemagne. Le dessin n'engage que son auteur et le journal satirique qui le diffuse. Il en dit long toutefois sur la variété des mémoires de 1870, opposant, en l'occurrence, celle des anciens-combattants qui rêvent de réparer les défaites militaires de l'année terrible et celle des partisans d'une autre voie. L'oeuvre trahit aussi une méthode de gouvernement : instrumentaliser la Revanche au gré des besoins. Sans le... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2021

NOTRE DAME DE L'ALLIANT A ANOST

Pontmain (en Mayenne) ne fut pas la seule commune de France à bénéficier d'une divine protection pendant la guerre de 1870. Quinze jours avant son apparition aux portes de la Bretagne, la Vierge aurait déjà protégé le village d'Anost en Morvan. Région pauvre et d'accès difficile, le Morvan constituait une zone refuge pour des populations fuyant devant l'avancée des troupes ennemies (Voir Liliane Pinard). La limite sud de l'invasion le traverse pourtant selon une ligne (sinueuse) Clamecy - Avallon - Saulieu - Autun. Cette dernière... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2021

COMMEMORATIONS ESCAMOTEES DE 1870

Le 150eme anniversaire de la défaite de 1870-1871 a donné lieu à d'importantes manifestations de commémorations dans de nombreuses communes de France. Seule, la capitale a plutôt ignoré ce lointain moment d'histoire. L'évènement y est passé quasi inaperçu. Si les 150 ans du 4 septembre 1870 ont bien été célébrés à Paris en présence du président de la République en personne, la cérémonie s'est centrée sur la naturalisation de cinq nouveaux citoyens, bel hommage sans doute pour les intéressés, mais qui, aux yeux du grand public, eut... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2021

LA GUERRE AU SALON DE 1905

Au salon des Artistes de 1905, Edouard Detaille expose La Chevauchée de la Gloire, oeuvre monumentale qu'il a conçu pour la décoration du Panthéon. "L’œuvre composée avec une rare intelligence est pleine de mouvement et ce mouvement, qui en fait l’âme, en fait aussi l’unité, une unité superbe" écrit P. H. dans Le Radical du 30 avril. La plupart des salonniers reconnaissent le talent de "décorateur" (sic) de Detaille : "une magnifique page, assure le chroniqueur du Petit Journal, […] C’est la ruée splendide, formidable,... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]