30 septembre 2019

1870, ENTRE MEMOIRES REGIONALES ET OUBLI NATIONAL

A paraître très prochainement (le 10 octobre 2019), aux Presses Universitaires de Rennes, sous la direction conjointe de Pierre Allorant, Walter Badier et Jean Guarrigues, et avec la participation d’Eric Anceau. En écho au colloque de la MSH Val de Loire de 2016. Intéressante problématique centrée sur l’opposition entre mémoires régionales d’une part, oubli (ou absence de mémoire) national d’autre part. Où la question de l’oubli comme abordée dans 1870-1871, de l’oubli d’une guerre perd sans doute une partie de sa pertinence dès... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2019

LES FRANCS-TIREURS DE L'ARMEE OUBLIEE

Aux Presses Universitaires de Rennes depuis 2017, ce livre retrace l'histoire de la Légion bretonne pendant la guerre de 1870. L'auteur rapporte l'histoire de ces combattants ordinaires, ceux que la mémoire collective oublient alors que leurs souvenirs ont tant à nous apprendre, ces... "officiers ou simples soldats, des francs-tireurs tels qu’ils furent dans une guerre insensée", dit Charles Des Cognets. Pour mieux nous présenter son travail, ce dernier précise :  "Les écrits historiques parlent beaucoup de batailles.... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2019

LES CARTES POSTALES DE 1870

Le saviez-vous ? Les premières cartes postales françaises ont été « postées » pendant la guerre de 1870. Imaginées en Allemagne à la veille de la guerre, elles apparaissent officiellement en France à la suite du décret du 26 septembre 1870. Mais la première carte est envoyée 12 jours plus tôt, le 14 septembre, depuis la ville de Strasbourg assiégée. Elle est émise par le comité strasbourgeois de la société de secours aux blessés des armées de terre et de mer, avec l’assentiment du général von Werder, afin de permettre... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2019

PAUL ET ANDRE DEROULEDE A SEDAN

Tableau d'Edouard Detaille représentant Paul Déroulède soutenant son frère André blessé, lors de la bataille de Sedan. Hommage du maître de la peinture militaire à l'auteur du Clairon, fondateur de la Ligue des patriotes (1882) dont Detaille fut membre et un véritable porte-drapeau. L'oeuvre fut exposée au Salon de 1913, en hommage à son créateur decédé l'année précédente, et à la veille d'une Grande Guerre que Déroulède souhaitait au nom de la Revanche. Source : Les Annales politiques et littéraires, 8 février 1914, sur... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2019

LE JARDINIER DE BOUGIVAL

Hommage à François Debergue, habitant de Bougival, né le 8 novembre 1810, mort en septembre 1870 à 59 ans. Pendant la guerre franco-prussienne, il travaillait comme jardinier chez le chansonnier Paul Avenel. En septembre 1870, les Prussiens occupaient Bougival. Comme il taillait les haies de la propriété située à l'angle de l'avenue de la Drionne et de la route de Louveciennes, Debergue en profita pour couper, à trois (ou quatre ?) reprises, les lignes téléphoniques qui reliaient les forces d'occupation à leur quartier général de... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2019

VETERANS DE 1870 VOLONTAIRES EN 1914

En 1914, de nombreux vétérans de 1870 se portèrent volontaires pour combattre dans les rangs de l'armée française. Le numéro du 12 septembre 1915 de la revue Le Miroir rend hommage à ces anciens combattants qui défient les contraintes de l'âge pour accomplir leur devoir. Sur les 12 nominés, 4 au moins ont servi contre la Prusse en 1870. Parmi eux, les sergents Lasaigues, Méline et Louis-Paul avaient moins de 18 ans. Ils font partie des "volontaires mineurs de 1870-1871" et leur nom s'ajoute à l'étude publiée sur Mémoire d'Histoire en... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2019

SOUVENIRS ET MEMOIRES ICONOGRAPHIQUES DU 7 OCTOBRE 1870

En septembre 1870, Paris est mis en état de siège par les Prussiens. Gambetta accepte alors de quitter la capitale en ballon pour rejoindre la délégation du Gouvernement réfugiée à Tours et y organiser la résistance. Sous la conduite de l’aérostier Alexandre-Jacques Trichet et en compagnie de Jacques-Eugène Spuller, il part à bord de L’Armand-Barbès, le 7 octobre 1870. Le même jour, à quelques minutes d’intervalle, le George Sand décolle, emportant quatre passagers : l’aérostier Joseph de Révilliod, Étienne Cuzon, le nouveau... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]