Laurentine proustDans un message intitulé Armanda Polouet et Mlle Boulay-Rivière à Châteaudun j'évoquais le cas de Laurentine Proust, autre personnage s'étant illustré lors de la défense de la ville, en 1870. Si je connaissais son histoire, j'écrivais à tort qu'Edouard Ledeuil n'en disait rien. J'ajoutais même : "Sans doute n'a-t-il pas croisé son chemin" ! Belle erreur qui n'a qu'une explication (à défaut d'être une excuse) : le fait que je me sois appuyé sur les souvenirs publiés par Ledeuil en 1871. Grossière erreur, même, quand on sait que Laurentine Proust devint madame Ledeuil le 9 décembre 1897 ! Je dois cette information à monsieur Alain Loison. Après me l'avoir adressée en commentaire du message, il me transmit quelques sources de référence. Parmi celles-ci, un document disponible sur Gallica dans lequel toute l'histoire de Laurentine Proust est rapportée. On y découvre, une fois encore, la reconnaisance bien tardive de l'héroïsme au féminin, Laurentine Proust n'ayant été décorée de la légion d'honneur qu'en 1922 (52 ans après ses actes) et d'autres détails biographiques que je laisse à l'appréciation des lecteurs.

"L'héroïne de Chateaudun", in Lectures pour tous : revue universelle et populaire illustrée, novembre 1922, Paris, Hachette.

Avec tous mes remerciements renouvelés à monsieur Loison.