étude prisonniers marocainsDans un message sur le camp de Wahner Heide j'écrivais : "Les Allemands montrent beaucoup d'intérêt pour les unités de Turcos. Ils sont curieux des soldats coloniaux et les photos figurants ces derniers sont proportionnellement plus nombreuses que ce qu'ils représentent réellement". Cette curiosité se retrouve sous le crayon de Ludwig Knaus qui fit plusieurs études de "Marocains" prisonniers à Koln ou Wesel, ainsi qu'il les désigne lui-même.

Ludwig Knaus (1829-1910) est un peintre né à Wiesbaden. Se voulant "peintre du quotidien", il peine à s'imposer en Allemagne. En 1852, il expose au Salon à Paris où il est bien acceuilli. Il y est plprisonnier marocain 1870usieurs fois primé. Décoré de la légion d'honneur en 1867, il retourne en Allemagne. Pendant le conflit franco-prussien, il visite quelques camps d'internement (Wesel et Wahner Heide au moins) où il réalise des études de prisonniers. Celles conservées par l'agence AKG-Images concernent toutes des soldats coloniaux. Il n'y a pas d'étude d'autres soldats. Apparemment - et jusqu'à preuve du contraire - ces dessins n'ont pas inspiré de tableaux. Ils témoignent bien, toutefois, d'une curiosité particulière pour ces figures de l'armée française : turcos, tirailleurs algériens et autres "indigènes".

 

Petit florilège de ces dessins :

Marocain assis (Wahner Heide) 1870

Marocain debout (1870)

Marocain debout (Wesel, 1870)

 

 

 

 

 

 

 

 

Autoportrait 1890