Le Bataclan à la Belle EpoqueAujourd'hui, anniversaire d'une personne très chère

Mais, il y a un an, comment ne pas me souvenir ? Ce message, en mémoire de....

Le Bataclan pendant l’Année terrible.

Le Grand Café Chinois-Théâtre Ba-ta-clan fut construit en 1865 par Charles Duval au 50 du boulevard Voltaire. 2015 était l’année du cinquantenaire. Elle ne fut pas la première Année terrible du lieu. Moins tragique, celle de 1870-1871 n’en affecta pas moins son histoire.

Lieu de spectacle populaire, le théâtre était aussi une salle de billards. En 1870, pendant le siège de Paris et à l’instar de la plupart des théâtres parisiens, le Bataclan fut transformé en ambulance. On imagine les blessés allongés sur les billards !

ambulance_comédie_française

Les militants du quartier s’y retrouvaient aussi pour débattre de l’avenir. Pendant la Commune, le site se transforma en point de ralliement des Fédérés. Lissagaray en témoigne à plusieurs reprises. Le 25 mai, il y retrouve (dedans ou devant, il ne le précise pas) Vermorel, Jaclard et Lisbonne. Vingt gardes nationaux les accompagnent. Ils discutent tactiques à suivre. Le lendemain, la « double barricade qui se dresse en arrière du Bataclan » (p.336, édition de 1929) permet de contenir la progression des Versaillais. En vain. C’est à moins de dix minutes de là, au 2 du boulevard Voltaire, que Vermorel fut arrêté.

Les incendies qui ravagèrent Paris endommagèrent en partie le théâtre.

Dès son origine, ou presque, le bataclan a ainsi chargé ses murs d’histoire, bien malgré lui !

MAIS QUE VIVE ENCORE LONGTEMPS CE LIEU PORTEUR DE MÉMOIRE

Source :

Lissagaray (P.O), Histoire de la Commune de 1871.

Audin, Michèle, Ce qui s'est passé le 25 mai 1871 sur le boulevard Voltaire. Blog