Boisseau, les fruits de la guerre, 1895Emile-André Boisseau est un sculpteur français né à Varzy en 1842 (mort à Paris en 1923). Il a 28 ans quand éclate la guerre de 1870. Ses biographes ne disent pas s'il fut mobilisé ou s'enrôla dans une armée. De la guerre de 1870, il a fait mémoire plus ou moins indirecte à travers deux oeuvres qui n'y sont pas explicitement associées mais dont la thématique y renvoie.

En 1895, il réalise Les fruits de la guerre. Exposée square de la Convention à Saint-Maur des Fossés (94), l'oeuvre se pose en leçon pour montrer "l'esprit de protection des mères et la peur des enfants" provoqués par la guerre.

Boisseau, la défense du foyer, 1887En 1887, Boisseau avait déjà travaillé sur une thématique similiaire avec La défense du foyer, oeuvre installée square d'Ajaccio près des Invalides de Paris. Elle figure un guerrier gaulois protégant sa femme et son enfant. Elle peut être comparée à Gloria Victis de Mercié (1874), sculpture qui fut réalisée en lien avec la débâcle de 1870.

Mercié, Gloria victis 1875

 

Source :

Wikipedia

Notice biographique dans l'album Mariani (Gallica)

Des photos de La défense du foyer sur le blog de Véronique D

Photos de Les fruits de la guerre à Saint-Maur des Fossés (www.petit-patrimoine.com)

Marie-Reine Jazé-Charvolin et Véronique Belle, dossier du patrimoine de Rhône-Alpes