800px-JaneDieulafoyReconnues comme telles, elles se comptent sur les doigts d’une main : quelques femmes ont combattu dans les rangs d’unités françaises pendant la guerre de 1870. Parmi elles, une personnalité étonnante, une femme de caractère qui refusa de se séparer de l’homme qu’elle venait tout juste d’épouser : Marcel Dieulafoy, capitaine de génie dans l’Armée de la Loire.

Elle est surtout connue pour ses romans (voir sur Gallica), voyages et l'aide apportée à son mari archéologue.

 Pour découvrir cette femme, sa notice wikipédia peut servir de point de départ.

Si les modalités de sa vie à l'armée de la Loire sous des habits d'hommes est traitée assez sommairement (faute de sources, pour l'essentiel), on peut aussi se reporter à l'ouvrage suivant : 

E. et J. Gran-Aymeric, Jane Dieulafoy, une vie d'homme, Paris, Perrin, 1991, 324 p.

 

Message inscrit en marge de recherches sur Les femmes françaises face à la guerre de 1870