28 juin 2016

PARIS EN RUINES (ERIC FOURNIER)

                  Découvert par hasard, je ne pouvais ignorer cet ouvrage au moment où je m'interroge sur la façon dont les impressionnistes ont porté leurs regards sur les ruines du Paris incendié de 1871. Des analyses intéressantes qui - très indirectement - viennent confirmer mes hypothèses. la réaction des impressionnistes s'inscrit dans une manière très partagée de considérer les marques de la destruction tout en faisant la disctinction entre celles qui relèvent d'un... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2016

REGARDS D'EUGENE CARRIERE SUR LA DEFAITE

Né à Gournay-sur-Marne en 1849 (mort en 1906), Eugène Carrière participe activement à la guerre de 1870 comme défenseur de Neuf-Brisach. Il est fait prisonnier lors de la reddition de la place (novembre 1870) et envoyé en captivité à Dresde. De ce séjour forcé en terre allemande, il garde des souvenirs "amusants" autant que "désarçonnants" selon Edmond de Goncourt qui en reçoit l'expression (cf. Journal, vol. 8, 19 février 1891). Mais le jeune artiste a-t-il eu l'opportunité de dessiner les camarades de captivité dont il fait le... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

LES IMPRESSIONNISTES ET LES RUINES DE PARIS (1871-1883)

Extraits d'article. Vous pouvez obtenir la version intégrale au format PDF (13 pages, 28 reproductions, nombreux liens vers les oeuvres) sur simple demande formulée en "commentaire" ou en téléchargeant la version compressée (voir le lien en fin de message).     Les impressionnistes ne sont pas les peintres de la lumière mais les maîtres magnifiques de ce que celle-ci révèle.   "Un art qui a de la vie ne reproduit pas le passé ; il le continue" (Auguste Rodin).   de Nittis, Place du Carrousel et ruines des... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2016

LES EDILES DE VERSAILLES EMPRISONNES PAR LES PRUSSIENS

Edouard Dantan (1848-1897) n'est pas un peintre d'histoire. Bien qu'ancien combattant de la guerre de 1870 en tant que sous-lieutenant à la mobile de Seine-et-Oise, il n'a rien peint sur cette expérience de sa vie.  Rien sauf ce tableau inachevé du fait du décès accidentel de l'artiste. Il s'agit d'une oeuvre de commande, faite par Paul Chevrey-Rameau, fils du maire de Versailles au moment du conflit. En l'état, il est titré par Sophie de Juvigny : Rameau, Barruet-Perrault, Mainguet et Ed. Lefèbvre dans la prisons de la... [Lire la suite]
Posté par J_F Lecaillon à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]