9782200279653-X_0 L'ouvrage n'est pas nouveau. Sa publication date de 1995. Mais l'édition française (2014) nous y donne accès plus facilement.

L'approche très sociologique de l'historien américain propose au public français un regard vivifiant sur la fin de notre XIXe siècle et l'émergence de la culture républicaine.

Dans ce cadre large, nous retrouvons les analyses relatives à "la nouvelle peinture" (chapitre 7, p.171-215) reprises dans "Les Impressionnistes et la politique" (Taillandier 2009), ouvrage qui a inspiré mes derniers travaux sur Les peintres et la guerre de 1870.

Spécialistes de l'histoire de la IIIe République et enseignants (en particulier ceux qui ont en charge le programme d'Histoire de Première en second degré) ont tout à gagner à lire ces pages.

 

Nord écrit, p.204 : "Les peintres nouveaux, sans être des activistes, se sont fortement intéressés à la politique, et pas à n'importe laquelle : ils ont tous été, peu ou prou, des amis et des sympathisants du réveil du mouvement républicain".

Mon travail sur les peintres et la guerre de 1870 illustre précisément cette thèse.