graffiti, Paris alsacienne et envahisseurDurant les guerres, civils et soldats se réfugient où ils peuvent, pour passer la nuit et/ou se mettre à l'abri de la violence. Sous la forme de graffitis, les murs gardent parfois la trace de ces emménagements provisoires. En voici trois exemples :

Le premier, dans les anciennes carrières de Paris (source : Mathis G. Solles), représente un envahisseur et une alsacienne [information Lumen sub Terra]

Le second (ci-dessous, à gauche) figure un soldat prussien et se trouve dans la collégiale de Mantes-la-Jolie [source AGGRAPHE]

Graffiti collégiale Mantes la jolie, le Prussien  

Plus étonnant (à droite), ce graffiti dans la rivière souterraine de la halte de Boursonne Coyollegraffiti, rivière souterraine de la halte de Boursonne Coyolles, Picardies, en Picardie. [Source : Carrières Patrimoine]

 

 

 

graffiti, lavoir d'HaironvilleUn graffiti aussi sur les murs du lavoir d'Haironville, dans la Meuse [Source : Haironville des temps passés]

 

 

 

 

Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à nous les signaler dans un commentaire.